L’affiche est un moyen d’expression très ancien. Elle fait  son apparition au XVème siècle peu après l’invention de l’imprimerie. L’Affichage se développe avec l’ordonnance de Villers Cotteret signé par François Ier en 1539. Cependant à cette époque elle est principalement utilisée comme média d’information par les autorités. Elle ne commencera sa fulgurante ascension qu’à partir du XIXème siècle pour atteindre le rang d’affiche artisitique.

C’est principalement la révolution industrielle et le développement de la société du XIXème siècle qui permirent le développement de l’affichage et de la publicité. Le developpement de l’urbanisation des villes, offre à l’affiche son essor : l’affiche fixe, la colonne morris, les kiosques à journaux, l’homme sandwich apparaissent. Ainsi “ la réclame” envahit les murs de la ville. L’affiche bénéficie par ailleurs du développement des techniques d’impressions comme la lithographie, la production de multiples.

 C’est Jules Cheret (1836-1932) qui va s’emparer le premier de ce nouveau mode de création pour le hisser au rang de création artistique. Il développe la technique, y apporte mouvement, couleur... Avec Jules Cheret l’affiche devient une représentation artistique d’une époque, de la mode…marquant l’esprit. Et c’est bien pour cela  qu’il est considéré aujourd'hui comme le père de l’art de l’affiche !

jules cheret

D’autres suivront comme Alphonse Mucha qui illustre à la fois l’histoire de cette époque et le style art nouveau. Sans oublier Henri de Toulouse Lautrec dont les affiches témoignent du Paris fin de siècle.

 A la fin du XIXeme siècle, l’affiche a acquis le rang d’oeuvre d’art à part entière et au tournant du siècle devient un objet de collection recherché.

 L’évolution de l’affiche suivera le cours de l’histoire, pendant la guerre elle se fera objet de  propagande…

 Les années 20 sont marquées par une nouvelle modernité. Charles Loupot (1892-1962), créateur du mot “art déco” reflète ce renouveau. Tout comme l’affichiste Cassandre pour qui une affiche doit imposer une image nouvelle, une serie d’association d’idées comme l'illustre sa fameuse affiche "Triplex".

 

triplex de cassandre

 

 

Après la seconde guerre mondiale, l’affiche est utilitaire. Le pays traverse une crise économique, sociale et culturelle. Ce n’est qu’à partir des années 50 que l’affiche prendra un nouveau départ et reunira divers domaines. L’affiche se fera gags visuels avec Savignac reflétant l’humour "bon enfant "des années 50. Elle sera également plus politique lorsque Picasso executera “La Colombe de la Paix” en 1949. 

Savignac2

Dans les années 70, le domaine de l’affiche va devenir exponentiel.  A cette époque elle se fait le reflet d’évènement socio-politique avec mai 68 et le  le collectif Grapus.

 

Retour_alanormale-grapus

 De nombreux artistes s'approprient ce médium, Picasso, Warhol, Tinguely et bien d'autres...

A partir des années 70, une serie de stratégie de communication sont developpées au sein d’agence publicitaire. L'affichiste n'est plus seulement un créateur indépendant.  C’est aussi L’apparition de la photographie dans la création de l’affiche. Plusieurs tendances apparaissent qui se partagent entre la photographie créatrice et documentaire. Ainsi on trouve de grand nom de la photographie comme Helmut Newton.La tradition de l’affiche graphique se maintient difficilement mais trouve sa place notamment avec les affiches "Orangina" de Bernard Villemot.

Villemot-Orangina-Horiz

Au début des années 80, l’affiche devient un phénomène culturel. L'affiche crée l'événement, elle est alors commentée, analysée et devient film publicitaire. Les années 80 sont marquées par une recherche de sophistication comme le montrent les affiches de Jean-Paul Goude.

Jean-Paul-Goude-14

 

 Dans les années 90 l'evolution des moyens informatiques surgit avec notamment l'apparition de grandes bâches qui embellissent encore aujourd'hui les chantiers parisiens. L'informatique envahit les murs des villes en projetant des films sur des textils grands formats.

Aujourdh'ui encore l'affiche est partout, héritière de ces évolutions du passé,  à la fois création graphique, photographique, informatique mais elle reste ce témoignage d'une époque, de l'évolution d'une civilisation, un miroir de l'histoire.

L’affiche est célébrée chaque année par le festival international de l’affiche et du graphisme à chaumont.

 

L’art de l’affiche est au coeur des ventes aux enchères !

Ainsi les affiches les plus recherchées sont bien entendues celles qui sont les plus représentatives d’une époque, d’un style, signées d’un grand affichiste, graphiste, peintre, photographe. Format, modèle, état des coloris, importance du tirage et d’exemplaires en circulation déterminent la valeur d’une affiche.Leurs valeurs varient entre quelques centaines d'euros à plusieurs milliers...

Le papier est un support fragile dont l'état peut se détériorer de mille et une manière au fur et à mesure des années : les facteurs principaux intervenant dans la dégradation du papier sont l'humidité, la chaleur, la lumière et l'attaque des acides contenus dans le papier 

Ainsi, en cas de stockage prolongé, il est recommandé d’assurer une séparation physique non acide entre vos documents, afin d’éviter qu’ils ne s’altèrent mutuellement, par exemple en utilisant des intercalaires non acides. Ce type de fournitures se trouve sur internet, ou dans les magasins de fournitures d'artistes, d'encadrement, de restauration, ainsi que certaines papeteries au détail. La mention « non acide » ou « sans acide » doit être clairement spécifiée.En cas de stockage prolongé, il est recommandé de les stocker à plat ou roulé dans des tubes.