Peut–on voir les origines de la Bande Dessinée dans l’histoire imagée des cavernes, dans les papyrus Egyptiens ou encore à travers les enluminures du Moyen-Age ? On s’aperçoit que ce moyen de communication qui lie texte et dessin est très ancien. Ce neuvième art, ainsi nommé à partir des années 60, nait à la fin du XIXème siècle et se développe de façon fulgurante au cours du XXème siècle.

Il est ainsi admis que  Rodolphe Töpffer, maître de pensionnat à Genève, serait le père de la BD. Il écrivait pour ses élèves des albums “ l'Histoire de M. Jabot ”, des récits humoristiques illustrés d’une suite de dessins. Dans ces années 1840, il ne s’agit pas de bandes dessinées mais d’histoires en images pour  enfants. 

En france, c’est avec le développement de la presse pour enfant qu’apparaissent les premières histoires imagées à succès. Dès 1904, l’histoire de la jeune et ingénue servante bretone, “Bécassine” de J.P Pinchon ,“Les pieds Nikelés” de Louis Forton , Bibi Fricotin ou L’espiègle Lili remportent un vif succès. Cette première école française a en commun la recherche d’un comique visuel avec la présence d’un texte en bandeau sous l’image.

suzette

 On s’aperçoit que la BD avec le texte dans une bulle n’apparait qu’à partir de 1925 avec Zig, Puce et Alfred créée pour le Dimanche Illustré n°114 du 3 mai 1925 par Alain Saint-Ogan.

z800

 Malgré des débuts très prometteurs en Europe, c’est aux Etats Unis que la BD s'épanouira en s'adressant non seulement aux enfants mais bien plus aux adultes. Les grands patrons de presse américaines comprennent très vite que la BD constitue un argument de vente d’un journal. Le magazine World crée un supplément avec l’histoire “the Yellow kid” en 1896, le succès de ce gamin malfaisant est considérable et marque les début des comics américaines.

 Les comics deviennent le reflet de la société américaine de la crise de 1929 à la victoire écrasante de 1945. C’est ainsi qu’apparaissent en 1929 les premiers héros sachant dominer les aléas de la vie  tels que “Buck Rogers”, et Tarzan”de Harold Foster. En 1931 l’arrestation sensationnelle du gangster "Al Capone", inspire le dessinateur Chester Gould qui crée l’incorruptible "Dick Tracy", le premier héros policier. Dès 1929 surgit un premier personnage aux pouvoirs supranormaux , “Popeye le marin” d’Elsie Crisler Segar.

En 1937 , les comics strips, BD paraissant dans les quotidiens, laissent place aux comics books, fascicules consacrés aux héros de BD. C’est ainsi que Superman, écrit par Jerru Siegel et dessiné par Joe Shuster, parait dans le n°1 d’action comics en 1938 .

action-comics 

Ce renouveau du genre conduit à un style inédit, fait de bruit et de fureur, d’éclatement et de mouvement. Vont ansi être créés des dizaines d’autres champions aux supers-pouvoirs qui tous luttent au nom du peuple américian contre le mal tel que Batman de Bob Kane.

La BD Européenne des années 30 est aussi riche et dense. En 1929, Hergé crée pour le journal Belge, le Petit vingtième, "Totor" qui deviendra Tintin et son inséparable chien Milou. Tintin débute son aventure au Pays des Soviets. Devant l’énorme succés de Tintin, Hergé crée ses propres studios en 1950.

AuBonMarche

 Les BD américianes envahissent l’europe et la BD européenne doit alors rivaliser avec elle. Deux écoles vont se former en Belgique : l’école de Charleroi à travers le personnage de Robert Velter, “Spirou” au style humoristique, un dessin assez rond et des bulles arrondies comme le Marsupilami, les schtroumps, Gaston Lagaffe. Et l’école de Bruxelles née avec le journal de Tintin créé par Hergé en 1946 dans lesquels le dessin est très réaliste avec un texte abondant dans des bulles rectangulaires comme le reflète les albums de Blake et Mortimer du dessinateur Edgar P. Jacobs

JournalDeSpirou-01

tintin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A partir de 1945, le Far West est à l’honneur et notamment en france avec l’apparition de Luky Luke, le cow boy solitaire créé par le dessinateur Morris. Le scénario sera par la suite confié à René Gosciny qui ajoutera les cousins Dalton, et Rantanplan le chien le plus bête de l’ouest,. En 1959 , se crée le journal Pilote ou apparaissent les aventures d’Asterix et Obélix de Gosciny avec les textes de Uderzo. En 1979, 2 ans parès le décès de Gosciny et après 24 albums publiés chez Dargaux, Uderzo fonde les éditions Albert-René et continue seul la réalisation d’Astérix.

2151948_766_7780063101-la-couverture-du-nouvel-album-d-asterix

  Les années 70 se caractérisent par une remise en question de la relation dessin-scénario, le dessinateur se libérant de toutes les contraintes portées par les mouvements de constestation. Des revues spécialisées pour adultes font leur apparition comme "l’Echo des savanes","Fluides glacials", "Metal Hurlant." La bande dessinée s'écarte des normes de l'album pour donner naissance à des  romans graphiques notamment avec Hugo Pratt.Les années 70-80 offrent un visage contrasté. l'activité cesse d'être considéré comme marginale. Le premer festival de BD s'ouvre à Angoulême en 1974 et devient ensuite en 2009 la Cité Internationale de la Bande dessinée et de l'image.

le musée de la bande dessinée

En s'installant dans de nouveaux espaces, le musée de la bande dessinée a redéployé l'ensemble de ses collections permanentes sur une surface d'environ 1 300 m², bénéficiant d'une scénographie sobre et élégante qui valorise les œuvres originales.

http://www.citebd.org

 Dans les années 80, les éditions Glénat développe le courant de la BD historique avec "Les passagers du vent" de François Bourgeon. Le dessinateur Moebius developpe quand a lui le genre fantastique et de science fiction.

Aujourd'hui, la Bande dessinée est un art qui offre un large choix de thèmes, de personnages, chacun pouvant y trouver son bonheur. Ainsi depuis une dizaine d’année, les originaux de bandes dessinées représentent un marché important en expension. Le prix d’un original dépend de la notoriété de l’auteur, du succés en librairie de l’album et de l’état de conservation de celui-ci.  Bien entendu les plus recherchés seront les albums marquant de l’histoire de la BD, tels que les comics des années 30 et 60, ou encore les Tintins les plus anciens des années 30. On pourra trouver  des originaux des années 50 à quelques centaines d’euros …. ou encore se procurer une planche d’un de ces fameux albums qui nous font tant rêver …..