Tout débute avec la camera oscura. Cet appareil d'optique créé à la Renaissance Italienne permettait d'obtenir une image nette d'un objet ou d'un paysage. Il s'agissait d'une sorte de boîte perçée d'un petit trou dans laquelle la lumère pénétrait et venait refléchir sur le fond de la boîte une image inversée mais fidèle à la réalité.

181_1Cette camera oscura fut très utilisée par les peintres de la Renaissance afin de se rapprocher au plus près de la reproduction de la réalité. Au XVIème siècle, elle était la servante des peintres figuratifs. Voici une demonstration simple de la fabrication et du foncitonnement d'une camera oscura. A vous de jouer !

Comment créer une Camera Obscura avec une boîte à chaussures ?

Il est ainsi presque naturel qu'apparaisse la necessité de fixer cette image.

 Ce n'est qu'à la fin du XIXème et précisement en 1839 que sont inventés deux procédés qui permirent de saisir durablement les images éphèmères réfléchies dans la camera oscura. Ce fut une véritable révolution ! Ces deux procédés consistent en l'application de principes optiques. Un  tout premier procédé de capture d'image fut inventé par Nicéphore Nièpce vers 1824 : l'héliographie. Une image apparaissait après de nombreux jours de pose de bitume de judée sur une plaque d'argent ayant été exposée à la lumière. En 1839, Louis Jacques Mandé Daguerre inventa le daguerrotype : procédé chimique sur une plaque d'argent qui permit l'apparition rapide après soumission aux vapeurs de mercure de l'image latente. William Henry Fox Talbot quand a lui acheva ces premières expériences avec le Caliotype en 1841 qui créa le négatif/positif permettant ainsi la multiplmication d'une image grâce au négatif.

Mais à quoi ressemblent exactement ces images aux noms scientifiques : daguerrotypes, calotypes ? La daguerrotype est assez aisé à reconnaitre, cependant rare et d'une certaine valeur à l'heure actuelle . Le daguerrotype avant d'être une image, est un objet. C'est une image positive directe obtenue sur une plaque de cuivre, couverte d'argent.

8cb1c4c8fb_Saint-Thomas_1842_02

Avec le Caloptype apparait l'image papier. Sur une simple feuille de papier, on étale d’une part une solution d’iodure d’argent puis, d’autre part, après séchage, une solution composée de nitrate d’argent, d’acide gallique et d’acide acétique. La feuille est alors placée dans une chambre photographique : le temps de pose au soleil (1 à 2 minutes) est plus long que celui exigé par le daguerréotype : c’est pourquoi le calotype sera réservé pour photographier les paysages ou les monuments. Après cette prise de vue, la feuille est développée avec la même solution puis lavée et fixée au bromure de potassium.

Ces deux types de procédés sont relativement aisés à repérer étant donné que les images qui en résultent manquent de détails, de contrastes et peuvent parfois avoir blanchies.

Rapidement le procédé de tirage sur papier, le calotype connu de vifs progrés. Face aux incovénients, une nouvelle technique avec tirage à l'albumine permit la réalisation d'images vraiment plus nettes, avec des contrastes marqués et une surface glacée. Cependant l'albumine finissait par donner une teinte jaune à l'image.

La photographie devint à la fois un outil d'experimentation et de capture d'images en tout genre : paysages, photographie aérienne, portraits etc..

Mais la véritable révolution de cette technique est qu'elle permit un développement fulgurant du portrait.La photographie vint soulager le peintre de son travail de portraitiste. La bourgeoisie tout comme les illustres de l'époque se précipitèrent afin d'obtenir leur image photographique.

1311353-Émile_Zola_dans_son_cabinet_de_travail

A cette possibilité de capture du réel, la photographie permit, en tant qu' objet scientifique, d'approfondir des recherches particulières comme la compréhension du mouvement. Elle se détacha de la peinture par ces particularités scientifiques. C'est Edward Muybridge qui en 1872 utilisa la photographie pour enregistrer la décomposiiton du mouvement. La photographie montrait ainsi ce que l'oeil humain n'avait jamais pu observer !

Eakins-double-jump-1885

 Ces expériences devinrent sources d'inspirations pour les peintres qui cherchèrent à reproduire le mouvement sur la toile. 

De toutes les innovations techniques qui ont affectée la photographie entre 1870 et 1920, la découverte d'un procédé permettant de produire des images colorées fut inventé par les frères lumières en 1907, l'autochrome. Les couleurs loins d'être parfaites étaient parfois rehaussées à la couleur picturale. Ce n'est véritablement qu'à la fin du XIXème siècle que l'on s'interressa à la technique de la photographie comme technique artistique, des amateurs éclairés, les pictorialistes, tentèrent de faire reconnaitre la photographie comme une oeuvre d'art. A cette époque il ne s'agit que d'une technique scientifique de prise du réel. Les pictorialistes s'inspiraient au contraire de sujet de la peinture : paysages,  femmes nues et tentèrent de montrer la subjectivité d'une image. Mais cette reconnaissance artistique ne fut pas au rendez-vous ! La photographie ne prit véritablement son indépendance en tant que forme artistique qu'au lendemain de la première guerre mondiale.

Elle devint un instrument de créations aux multiples facettes. Les expériences visuelles se multiplièrent. Apparaissent ainsi des images sans appareil photographique, des dessins photogéniques créés entièrement en laboratoire. Man Ray utilisa dans les années 20 cette technique dans ses créations donnant naissant à des expériences abstraites ou surréalistes.

man ray photogramme

L'image devient abstraite, subjective à travers "les equivalents" d'Alfred Stieglitz , de simples formes de nuages peuvent suciter émotions et sentiments. 

stieglitz

A l'opposé le documentaire social de Lewis Hine se veut l'image des injustices, des problèmes sociaux. Tout comme l'apparition du photojournaliste avec Robert Capa dans les années 30 avec des images choc. Ces photographes ne se souciaient pas de faire une oeuvre artistique mais témoignaient avec réalisme des événements.

cAPA

Mais la photographie fut également objet de propagande, de publicité. Elle devint la mise en scène de la mode dès les années 20.

années 2029

Ainsi au lendemain de la seconde guerre mondiale l'image photographique est partout. En un siècle elle devint omniprésente ! Dans les années 50 , on retrouve toutes ces différentes images ,créatives, abstraites, prise de vue du quotidien, photo documentaire, publicitaire et de mode.

La couleur ne fera véritablement son apparition qu'à partir des années 60. Depuis lors la photographie se partage entre photographie plasticienne dite créative, et photographie journalistique, documentaire, publicitaire...

Le marché de l'art de la photographie est assez récent. On ne commença à considérer la photographie comme un art à part entière qu'à partir des années 50. De nombreuses photographies sont sur le marché et il est assez aisé de se faire plaisir pour une centaine d'euros !

Les artistes les plus cotés sont evidemment les plus reconnus ou les plus représentatifs d'une époque. Les photographies doivent être tirées en série limitée, numérotées et signées par leurs auteurs. Certaines photographies sont très accessibles si elles ne sont pas signées. Les plus anciennes, celles du XIXèmes siècles sont facilement reconnaissables car de petit format . Le format carte postal n'apparait qu'à partir de 1900 et elles sont produites sur un papier plus épais. Les photographies aux contours dentelées n'apparaissent qu'à partir des années 30. 

Les photographies nécessitent des conditions de conservation particulières puisqu’elles sont sensibles à l’humidité, à la chaleur, aux polluants, à la lumière et aux contaminants biologiques. En règle générale (même si la sensibilité peut varier selon le matériau et la technique), les photographies doivent être protégées des rayons UV et de divers polluants. Elles doivent être conservées au frais et à un taux d’humidité relativement bas. 

Voici un site ou vous ne manquerez pas de trouver votre bonheur ! 

L'Œil Ouvert | La Galerie pour Tous - Tirages d'art & d'exception - Photographies d'Art et Dessins d'Art

L oeil ouvert, galerie de vente de photographie contemporaine, de photographie ancienne, de street art et d arts graphiques. Tous les tirages, photos ou dessins, sont édités en série limitée et les éditions limitées sont exclusives

http://www.loeilouvert.com


http://www.loeilouvert.com/