On s'imagine tous que le sac à main existe depuis la nuit des temps, tant cet objet de mode nous est indispensable à nous les femmes ! Et bien non ! Cléopatre ne portait pas de sac à main et cet objet à l'usage si important pour nous a connu une véritable naissance au XIXème siècle. L'histoire du sac à main est intimement lié à l'évolution du vêtement.

En effet c'est à partir de l'Antiquité qu'apparaissent les premiers contenants permettant le port d'objets. A cette époque les vêtements ne disposent pas de poches. Pour remédier à cet inconvénient, on s' accroche des bourses à la ceinture. Les premières bourses permettaient notamment aux esclaves de reunir les affaires de leurs maîtres.

Au Moyen-Age, les bourses ont un usage uniquement pratique. Elles sont autant portées par les femmes que par les hommes. Accrocher à la ceinture, elles ont tous types d'usages : transport de nourriture, d'outils, de pièces. Les Ecclesiastiques portaient ainsi des aumonières contenant des pièces destinées aux necessiteux.

 

aumonière


 Au moment de la Renaissance, les vêtements étant plus amples, le sac disparait au profit de sacs de toiles attachés à la taille sous les robes ou culottes des messieurs, accessibles depuis l'extérieur, véritables ancètres de nos poches actuelles. Le port de l' aumonière par l'homme disparut ainsi progressivement avec l'apparition de la poche intérieur dans le vêtement au XVIIème.

Ce n'est qu'à la fin du XVIIIème siècle lorsque le vêtement devient moins large que réapparaissent les contenants extérieures notamment avec la chatelaine. Les chatelaines sont des accessoires en or ou en argent que l'on attache à la taille et qui peuvent contenir toutes sortes de choses, parfum, pièces, carnets. Elles  ne sont pas dénuées d'un certain aspect décoratif.

chatelaine                                 chatelaine XVIIIeme

Cependant ce n'est véritablement qu'à partir du XIXème siècle que le sac à main devient un accessoire de mode. En 1800 avec la mode du premier empire, les robes se resserent et il n'est alors plus possible de porter des poches ou chatelaine à la ceinture. A cette époque reapparait le reticule médieval, petit sac souple avec une anse dans lequel les femmes mettaient mouchoirs, vinaigrettes et autres accessoires.

LaPasserelle_Reticule_Illustration

Avec le développement de la société industrielle, les temps changent et les femmes se mettent à voyager. Apparaissent ainsi les boîtes à chapeaux, les malles, et toutes sortes d'autres sacs. La vogue est au divertissement et les mondaines s'arrachent des malettes spéciales contenant des jumelles de théâtre, un éventail, un carnet.

Cheveux courts à la gaçons, porte-cigarette, les femmes des années 20 s'émancipent. Elles rejettent l'image traditionnelle de la figure féminine au profit des silhouettes minces et filiformes. C'est l'époque de l'art déco, les sacs adoptent des formes géométriques, des couleurs inédites. 

sac art deco

Pour les soirées endiablées des années folles, il leur faut un sac pouvant contenir tous les accessoires: cigarettes, maquillage, carnets.... Van Cleff & Arpels crée la Minaudière , baptisée ainsi en l'honneur d'Estell Arpels, épouse du fondateur de la maison Alfred Van Cleef, qui dit-on "avait l'habitude de minauder c'est à dire de faire des mimiques pour se rendre irresistible "!. La minaudière est extrêment ingénieuse, elle pouvait contenir diverses compartiments ou se logeaient cigarettes, briquet, rouge à lèvre, carnet de bal, miroir. Une fois fermée, elle se transformait en un élégant petit sac de soirée. Quelle belle invention !

 

minaudiere-minaudiere-van-cleef-arpels-vanminaudière fermée

 

En 1930, après la crise économique, la mode retrouve une certaine sobriété.  A la ville, les femmes adoptent le sac à bandoulière car elles sont nombreuses à travailler en dehors de chez elle et ont besoin d'un sac pratique pour transporter leur nécessaire : maquillage, portefeuille, de quoi écrire. Le soir venu, les sacs rivalisent de fantaisie : ornés de perles, paillettes, broderies ou pierreries en crêpe, soie et velours, souvent plissés.

sac bandoullière 1940sac soir 1940

Avec la seconde guerre mondiale et la pénurie de cuir, de nylon, de lainte etc...le design des sacs va se modifier dans les matières : sac en tissu, raphia, paille

En 1955, Coco Chanel révolutionne le concept avec le sac « porter à l’épaule » et les sangles en chaîne. Ainsi le sac Chanel en cuir matelassé avec une anse en chaîne dorée tire son nom de la date de sa sortie en février 1955, soit le 2.55.

chanel-2

 

Les maisons de couture ont progressivement inventées des modèles associés et en hommage à une femme dont certains sont devenus mythiques. Le sac Kelly en 1956 doit sont nom et sa réputation à Grace Kelly qui le portait souvent. Le sac jackie O de Gucci fut créé en hommage à Jackie Kennedy en 1968 ainsi que le Lady de Dior en 1985 pour Lady Di.

jackie-de-gucci                   kennedy                                                      lady dior

Les années 1960 sont marquées par une exubérance de formes, de matières comme le bois, l'osier, le raphia. Avec les années 70, les sacs à main deviennent exubérants, en tissus chatoyants, brodés ou décorés de pierreries.

Aujourd'hui, cet objet intimement lié à l'évolution de la mode, véritable emblème de la femme dans la société, reste l'accessoire incontournable de celle-ci.  Mutilple, il l'accompagne au gré des saisons, des étapes, de ses humeurs. Véritable compagnon de la femme, il l'assiste tout au long de sa vie !

De nombreuses ventes aux enchères de sacs emblématiques d'une époque, d'une marque, sont organisées et sont l'occasion de s'offrir un sac mythique !    

Collection & Exhibitions | Museum of Bags & Purses

The Museum of Bags and Purses has a collection of more than 5.000 bags, pouches, suitcases, purses and matching accessories, frequently praised internationally for its diversity and quality. Besides the permanent collection, the museum regularly organizes high-profile thematic exhibitions.

http://tassenmuseum.nl